/ Decryptage /
/

Doit-on donner son numéro de portable à ses patients ?

Téléphone, mail, SMS, passage au cabinet : tous les moyens sont bons pour vous joindre ! Les canaux de communication se sont multipliés ces dernières années et les patients sont de plus en plus friands de conserver le contact.

D’où cette légitime interrogation : peut-on donner son numéro de téléphone portable à son patient ? Y a-t-il des règles en la matière ? Eléments de réponse.

--

Selon une enquête de l’URPS, plus de la moitiée des médecins échangent occasionnellement des mails avec leurs patients. Ils sont également plus de 50% à avoir déjà communiqué leur numéro de téléphone portable personnel à leurs patients.

Ce qu’il faut retenir de la loi

  • Le médecin n’a pas l’obligation d’être joignable en dehors de ses heures de présence pendant les horaires d'ouverture du cabinet. Exception : quand le médecin participe à la « permanence des soins », c’est dire dans les situations de gardes ou d’astreinte
  • Sachant cela, les horaires du cabinet doivent être clairement indiqués à la patientèle. On peut donc les afficher à l’accueil, dans la salle d’attente et les mentionner sur la messagerie d’absence du répondeur
  • En plus des horaires d’ouverture, votre répondeur doit indiquer les structures de permanence de soins et d’urgence (le 17, le 15, etc.)

Il est donc important de s’assurer de la mise à jour des informations concernant l’ouverture de votre cabinet et d'anticiper au possible les absences.

Il est donc légalement possible de partager son numéro de téléphone portable à ses patients.

Néanmoins, il faut être conscient des obligations que cela peut entrainer et rester vigilant. Le patient peut s’imaginer pouvoir vous joindre à « à tout instant », il faut donc l’éduquer…

Quelques conseils si vous avez donné votre numéro personnel :

  • Si possible, avoir un téléphone et un numéro dédié, cela permet de mieux séparer vie pro / privée
  • Eduquez votre patientèle et déterminez les horaires et les motifs pour lesquels ils peuvent vous joindre
  • Avoir une messagerie et indiquer les horaires auxquels vous êtes susceptibles de répondre
  • Si vous êtes indisponibles pendant un certain temps, précisez-le sur votre répondeur et orientez votre patient vers d’autres solutions
  • Préciser sur votre messagerie les numéros d’urgence :
    • le 15 pour le SAMU
    • le 17 pour la police ou la gendarmenie
    • le 18 pour les pompiers
    • le 122 pour le numéro d’urgence européen, pratique pour vos patients baroudeurs
    • le 36 24 pour SOS Médecins
    • le 0 825 812 822 pour le centre anti-poison
  • Leur rappeler que ce mode de communication ne se substitue pas à une consultation

Attention tout même de ne pas être trop connecté à son patient… 😉 « Un gynécologue oublie son téléphone dans le ventre d'une patiente », un article pour le moins surprenant à retrouver ici.

A bientôt !