Le portrait robot du patient connecté et informé

14 juin 2017

le-portrait-robot-du-patient-connecte-qui-va-sur-internet-2.png

Aujourd'hui, c'est une réalité bien ancrée : vos patients sont plus d'un sur deux à se rendre sur internet pour s'informer des questions de santé. De prime abord, cet accès à l'information semble complexifier la relation patient-médecin mais on se rend compte que la relation s’améliore au contact de ces nouveaux outils !  Les patients sont plus informés, plus impliqués et surtout la relation soignants-soignés semple plus équilibrée, avec des patients moins passifs. En effet, les patients comprennent mieux le diagnostic et les solutions proposées par le médecin et peuvent participer à enrichir l’échange.

Parfois, bien entendu, vos patients sont peut-être trop informés ou pensent trop savoir ! Dressons donc le portrait robe de ses patients 2.0 pour filer la métaphore…


 

Que cherchent-t-ils sur internet ?

Les patients déclarent chercher des informations sur internet pour mieux prendre en charge leur santé ou celle de leurs proches. Voici les grandes raisons de leurs recherches en ligne : 

  • préconsultation : évaluer ses symptômes et voir s'il est nécessaire de consulter un médecin
  • information : mieux s'informer sur un problème de santé
  • traitement : mieux comprendre son traitement et se renseigner sur les effets des remèdes indiqués
  • émotionnel : partager avec une communauté sur sa maladie, des symptômes, etc.
  • conseils santé : recherche de conseils sur la nutrition ou comment se maintenir en forme

Selon une étude menée par le Conseil National de l’Ordre des Médecins, la source à laquelle les patients font le plus confiance reste bien entendu les médecins. Et ce à 90% ! Internet recueille 17% de la « confiance ».

 

Portrait robot du patient geek

  • 👩 femme

  • ✌️ jeune 

  • 📕💳 niveau d'éducation et revenus supérieurs 

Internet est également très consulté par des patients atteints de pathologies lourdes ou de maladies chroniques, les profils sont alors plus variés.

 

Les différents types de patients rencontrés sur internet...

 

  1. Celui qui sait tout sur tout 🤓

C'est simple : il en sait plus que vous sur sa propre maladie ! Ou du moins, c'est ce qu'il croît savoir ;)

Dans le cas des maladies chroniques surtout, des médecins nous parlent de patients devenus "experts" de leur situation. En effet, ils fréquentent assidument les sites spécialisés et partagent avec d'autres patients sur des forums. Il ne faut pas voir cela comme une menace ou une volonté de remettre en cause l'expertise du médecin. Au contraire, comme on le voyait, les patients ont énormément confiance en leurs soignants. Ils veulent seulement davantage s'impliquer. 

 

  1. L'as du débat et des forums 💻

On retrouve généralement dans cette catégorie les patients les plus impliqués dans leur santé. Ils donnent leur avis et alimentent le débat sur des forums, des blogs, des groupes Facebook et sur Twitter. Ces plateformes permettent d'échanger facilement à plusieurs et de partager son expérience. 

Internet est à cet égard un formidable réceptacle. L'anonymat permet par exemple de partager sur des sujets sensibles (santé mentale, sexualité, etc.) tandis que l'aspect communautaire permet d'apporter à certains un véritable soutien émotionnel. Le web se trouve alors être un véritable outil d'accompagnement aux patients, qui se soutiennent à plusieurs et forment fréquemment des groupes de patients. 

Bien entendu, l'échange ne se fait pas entre professionnels de santé, il faut donc rappeler régulièrement à son patient que les informations et conseils sont à prendre avec recul et esprit critique. 

 

  1. l'hyper consommateur d'infos santé 🍽️

C'est un véritable « addict » de l'information médicale en ligne ! Il appartient le plus souvent au profil type décrit (femme, plutôt jeune, CSP +) et a des enfants. Tout est un prétexte à une recherche santé sur internet ! 

Cela permet certes une meilleure implication dans leur santé, mais ces hyper  consommateurs reconnaissent volontiers avoir du mal à faire la différence entre les sites certifiés ou non. Il peut être bon de repérer ce type de patient car il se laisse facilement aller à l'autodiagnostic et à l’automédication. Il faut donc et lui indiquer les sites de confiance sur lesquels il peut se renseigner. Tout en lui indiquant qu'en cas de doute, le meilleur remède sera toujours de vous consulter ! 

 

  1. L'angoissé du net 😱

Les patients hypocondriaques ne sont pas nés avec Internet. En revanche, Internet peut facilement catalyser leurs angoisses en leur offrant une abondance d'informations souvent erronées ou imprécises mais bien trop facilement accessibles ! L'apothéose de cet angoisse se situe surement sur les forums où l'on trouve les cas les plus critiques de maladies et où l'hypocondriaque risque de facilement s'identifier. 

Le rôle du médecin est alors de rassurer et d'inviter les patients à discuter des résultats trouvés sur internet. Ainsi vous pourrez désamorcer une à une ses craintes. Il ne faut surtout pas interdire à ses patients d'aller sur internet, mais les accompagner au mieux dans la jungle d'informations. 

 

Alors, vous reconnaissez vos patients ? N'hésitez pas à nous partager vos meilleurs profils :)

 

 

Ecrit par Léa J.

Responsable de la communication chez MonDocteur
Find me on:

Inscription Blog MonDocteur

Rencontrer un expert MonDocteur